26, rue Jean-Baptiste Proudhon
25000 Besançon
Tél. : 03 81 83 46 13
Fax : 03 81 81 89 42
cec-entreprises@orange.fr


Le 11 janvier 1940, une assemblée générale constitutive réunissant les affineurs de gruyère, vote la création du Syndicat des Fabricants et Affineurs de Gruyère et d’Emmental (SFAGE). À cette époque, les dirigeants du Syndicat sont les figures historiques de la filière fromagère régionale : le Président Léon BEL, Messieurs MICHAUD et PONS, Raymond GROSJEAN et Ernest RIVOIRE. Le Syndicat s’installe au 26, rue Proudhon à Besançon en septembre 1941, des locaux qu’il occupe toujours à l’heure actuelle. Renommé Syndicat National des Affineurs de Gruyère et Emmental (SNAGE) en 1953, ce n’est qu’en 1987 que le nom de Chambre syndicale des entreprises de l’Emmental et du Comté est adopté. Dès ses origines, la CEC a pour objet de renforcer la cohésion entre les entreprises régionales et créer une dynamique de développement de leurs productions fromagères. Une véritable gageure en temps de guerre ! Et les premières années mouvementées de son existence, en raison d’une scission entre les opérateurs de la zone occupée et ceux de la zone libre, l’ont malheureusement confirmé.

Une structuration tumultueuse pour un futur optimiste

Dès 1940, le rôle du Syndicat est prioritairement économique, avec la création d’une commission « surveillance des prix ». Le premier point à l’ordre du jour du Conseil d’Administration est la mise en place d’une politique de gestion : unification des prix, établissement de méthodes de paiement. Rapidement se pose la question du partage des fromages fabriqués par les fruitières des différents massifs montagneux. La concurrence entre zones se fait de plus en plus intense, les affineurs savoyards s’approvisionnant abondamment dans le Massif jurassien. En 1942, un label de qualité est créé. Il est assorti d’un cahier des charges du Gruyère, fixant la durée minimale d’affinage à trois mois après le dernier jour du mois de fabrication, et d’un système de primes et de réfactions pour les fromages labellisés.

La valorisation des fromages régionaux, cheval de bataille de la CEC

Le cœur de métier des entreprises membres est l’affinage des fromages de garde à pâte pressée cuite Comté, Emmental, Gruyère, Beaufort… La CEC est à l’origine de multiples initiatives qui ont structuré, au fil des décennies, le secteur des pâtes pressées dans notre région. La première grande avancée est la création de syndicats dédiés à chacun des produits qu’elle défend. En 1963, le Comité Interprofessionnel du Gruyère de Comté (CIGC), en charge de la défense et de la gestion de la filière Comté AOC, s’installe à Poligny. La Chambre participe également en 1963, à la création du Syndicat Interprofessionnel du Gruyère Français (SIGF) dont elle accueille les bureaux rue Proudhon, transférés depuis à Paris suite à l’essor de la production industrielle d’emmental dans l’Ouest de la France. En réaction, et afin de défendre un mode traditionnel de fabrication de l’Emmental, la CEC constitue en 1976, le Syndicat des Fabricants et Affineurs d’Emmental Traditionnel (SFAET). C’est la naissance d’un organisme référent qui veille à protéger l’origine de l’Emmental Français Est-Central et sa qualité supérieure, avec l’obtention du Label Rouge. La CEC s’intéresse également aux autres spécialités fromagères régionales. Ses adhérents sont notamment les instigateurs du Syndicat Interprofessionnel de défense du Mont d'Or AOC. Autant de témoignages des efforts entrepris par la Chambre pour dynamiser l’économie laitière régionale et obtenir des signes d’identification de la qualité et de l'origine pour ses fromages. Des lettres de noblesse qui tirent inéluctablement la filière vers le haut.